Le son d’un film #1 – “Le ventre de la montagne”

“Le 24 mars 2015, un avion s’écrase sur la commune de Prads-Haute-Bléone, dans les Alpes françaises, sans faire de bruit. Le suicide de son pilote cause la mort immédiate des 150 personnes à bord. Stephen Loye observe, écoute, filme, archive et mène l’enquête de cet événement qui a eu lieu juste à côté de chez lui, entré dans sa maison sous la forme d’une mystérieuse bille noire. Naviguant les images et récits officiels de la compagnie aérienne et des autorités, et ceux officieux des habitant.e.s de la région, il se confronte aux limites de la représentation d’une catastrophe à laquelle il est indirectement lié. Entre archives audiovisuelles, conversations enregistrées et scènes d’un paysage idyllique mais à jamais affecté, Le Ventre de la montagne est un intriguant essai sur les difficultés de narrer une tragédie, qui choisit de se tourner vers les infinies manières dont elle se mêle peu à peu au quotidien et à l’imaginaire des habitant.e.s. Un film imprévisible et magnétique sur ce qui fait événement, et sur la complexité de tout ce que cela réveille en nous.” 
(Camille Kaiser – Visions du Réel)

Stephen Loye mène une activité centrée sur le cinéma et les problématiques qui découlent de ce medium. Issu des écoles d’art, il continue à pratiquer le dessin, la performance, la vidéo et l’installation. Il a réalisé plusieurs films et vidéos où la question politique / sociale est indissociable de celles du territoire et de sa saisie poétique. Il travaille souvent en binôme avec un anthropologue et des écrivain·e·s (Patrick Romieu, Nathalie Quintane et Théo Robine-Langlois)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Olivier Labussière (28 mars 2023). Le son d’un film #1 – “Le ventre de la montagne” Atelier-vidéo. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/d2zf


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search